C’est Quoi « intersexe »

Les personnes intersexuées naissent avec des caractéristiques de sexe physiques qui ne correspondent pas tout à fait aux normes établies par le monde médical et/ou à la conception socioculturelle dominante de l’environnement dans lequel l’enfant est né.

Chaque jour en Belgique, 5 à 6 bébés naissent avec une variation des caractéristiques de sexe. C’est environ 1 toutes les 4 heures, soit 1 sur 60 ou environ 1,7 % de notre population. Habituellement, ces variations sont inoffensives, parfois ils pourraient avoir des implications (graves) pour la santé de l’enfant, voir même mettre sa vie en danger. En tout cas, en Belgique nous sommes environ 185.000

Pourquoi sommes-nous si inconnus ? Parce que les interventions sont fréquentes. Parce que les médecins et les fournisseurs de soins de santé ont peur si quelque chose s’écarte de la norme qu’ils se sont fixée. Enfant, on finit sur une table d’opération pour se normaliser ou on reçoit des hormones pour « être comme les autres ». Même si le réflexe des médecins est bien intentionné, ue bonne parti des interventions sont purement esthétiques et n’ont aucun effet sur la qualité de vie. Les Nations Unies appellent cette pratique « mutilation génitale intersexe » et ont assimilé ces procédures à de la « torture » parce qu’il y a un impact traumatique durable sur l’enfant (et l’adulte).

Hanne Gaby Odiele, modèle et membre de notre association